Vive l'empereur!

Vive l'empereur!

A l'heure où nous rédigeons cette page, la bataille est commencée. Il est 15h15 (6ème tour de jeu) et des combats font rage au sud du Bois Bossu, à Gémioncourt et à Piraumont que les Français viennent d'emporter.
Les différents messages vous informeront régulièrement de l'avancée de la reconstitution en mêlant CR, figurines, Histoire et documentation.
Une règle, deux armées, trois Etats, Quatre Bras, cinq crises de rire à l'heure, six potes et 1500 figurines pour le plaisir de jouer et de partager avec vous...


Bienvenue à Quatre Bras!

mardi 6 mai 2014

Vers 14h30/15h00, rapports du Colonel Best et du général Van Merlen près de Quatre Bras.

Rapport du colonel Best

Hanovrien de la landwehr de Neumann
Je débouche avec mes quatre bataillons de landwehr hanovrienne en direction du sud, les colonnes marchent d'un bon pas à travers les seigles. Les mines sont résolues, mais les regards se croisent à l'écoute des détonations qui résonnent de derrière les vallons.

Les corps sont fatigués par l'intense marche qui se poursuit en direction des zones de combat supposés, 1000 mètres droit devant.
Où est l'ennemi? Surgira-t-il de derrière des plis de terrain ou d'un bosquet?
Heureusement, sur la gauche, nous distinguons de longues colonnes rouges qui pénètrent dans Quatre Bras. Nous sommes bien épaulés!
Il est indispensable que je puisse prendre position le long de la chaussée qui s'étire de Nivelles à Namur, Picton m'en a donné l'ordre impératif.
Une masse de cavaliers apparait sur la route. Je scrute la colonne, ils sont des nôtres!

Pensées du général Van Merlen
Général Van Merlen
Le général Picton m'a ordonné de traverser Quatre Bras en direction de Namur. Je crains le pire au carrefour car il y a au moins une division anglaise qui s'apprête à pénétrer dans le bourg, il s'agit des brigades de Kempt et de Pack. Best et ses vieux soldats sont certainement plus loin, à l'Est,  derrière la chaussée.
Mes escadrons de hussards et de dragons légers n'ont pas l'allant des hommes que j'ai commandé au sein des armées de la République ou de l'Empire. Ils n'arrivent pas non plus à la cheville des Chevau-légers lanciers de la Garde impériale que j'ai eu l'honneur de commander avant de devenir général de brigade au sein de la grande armée.
Je leur fait néanmoins confiance, l'empereur est maintenant l'ennemi, nous combattons pour notre souverain Guillaume d'Orange et nous défendons notre patrie.
La traversée de Quatre Bras s'effectue sans difficulté, Picton a fait le nécessaire et les unités trouvent chacune leur place dans l'ordre de marche. Nous pouvons donc foncer vers l'Est alors que le bruit des combats se rapprochent au sud et que nous croisons les premiers blessés ensanglantés et hagards.

Tiens des colonnes au nord! Ce doit être le colonel Best. Notre mouvement est décidément une vraie horlogerie. Pour combien de temps?

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire