Vive l'empereur!

Vive l'empereur!

A l'heure où nous rédigeons cette page, la bataille est commencée. Il est 15h15 (6ème tour de jeu) et des combats font rage au sud du Bois Bossu, à Gémioncourt et à Piraumont que les Français viennent d'emporter.
Les différents messages vous informeront régulièrement de l'avancée de la reconstitution en mêlant CR, figurines, Histoire et documentation.
Une règle, deux armées, trois Etats, Quatre Bras, cinq crises de rire à l'heure, six potes et 1500 figurines pour le plaisir de jouer et de partager avec vous...


Bienvenue à Quatre Bras!

mercredi 7 mai 2014

Lettre du Luitenant-kolonel Jan Willem Grunebosch, commandant du 27th dutch jager

Ma douce, 
Il est 15h30, nous combattons depuis 1h30 maintenant.
Je t'écris ces quelques lignes pendant une brève accalmie. Mon bataillon a été chargé par le General-Major Bylandt d'occuper et de tenir fermement Pireaumont. J'imagine que nous devions servir à attirer le flanc droit de l'ennemi pour que celui-ci ne puisse pousser jusqu'à la chaussée.
Mes hommes étaient confiants au vu de la position fortifié que nous occupions. Mais lorsque nous avons vu surgir les premières colonnes ennemies, j'ai senti la peur et le doute s''installer au sein de la troupe. Comment notre bataillon allait-il pouvoir à lui seul tenir tête à quatre bataillons français soutenues par une batterie d'artillerie. Malgré cela, chacun était résolu à accomplir son devoir....
Après une forte canonnade et des échanges de mousqueterie qui nous firent peu de mal, nous dûmes supporter la charge furieuse de deux bataillons. Au contact de ses valeureux guerriers qui ont parcouru l'Europe, mes hommes ont commencé à plier. J'avais beau courir de droite et de gauche pour reformer la ligne, nous fûmes chasser de la ferme fortifiée dès le premier assaut.....
Sous la pression, j'ordonnais un repli par échelon, mais certaines compagnies commençaient à montrer de fort signe de faiblesse, nous réussîmes malgré tout à nous replier en perdant toute cohésion, mais pas un de mes hommes n'a fui, ce qui me permet d'affirmer que l'honneur du 27eme est sauf.
Nous avons entrepris à l'heure ou je rédige ces lignes, un repli le temps de nous reformer. J'ai malheureusement dû laisser environ 70 hommes tués, blessés ou disparus. Nous n'avons plus qu'à prier pour leurs saluts.
Willem,


Situation à Pireaumont à 14h00
 L'avancée dela 5° division française, sous les ordres du Général Bachelu. Ce dernier envoie la 1° brigade, commandé par le Général Husson prendre Pireaumont, aidée en cela par l'artillerie divisionnaire.
 La charge furieuse des deux bataillons de ligne de la brigade....
 Après un combat bref mais sanglant, les français prennent pied dans la cour.....Le 27th dutch est forcé de quitter la place.
Situation à 15h15, la ferme est jonchée de centaines d'agonisant, pour la plus part allemands, les quelques français tombés sont au pied de la palissade....(On dénombre 20 français hors de combat contre 70 allemands).

1 commentaire: